Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au sein de la capitale du cassoulet, il est des récits qu'on chuchote encore de génération en génération. Parmi ceux-là, on parle souvent de l'or de Toulouse, pour désigner familièrement le possible trésor volé a Apollon par les Volsques Tectosages.

Les Volcques Tectosages, mais késako ?

Il s'agit de peuples celtes nomades, dont on trouve la trace en Galatie (Turquie), en Bohémie (République Tchèque), mais ils sont aussi les premiers habitants connus de Toulouse. C'est une communauté farouche et violente, qui mène régulièrement des expéditions guerrières, dont une qui est restée dans les annales : en -278 avant Jésus Christ, 65 000 de leurs hommes sont allés piller le temple d'Apollon, à Delphes, en Grèce. Ils sont revenus en France avec un exceptionnel butin, principalement composé d'or. Problème, en revenant, ils ont rapatrié dans leurs valises la peste, une maladie jusqu'alors méconnue et qui ravage la ville. Furieux, les druides accusent les Tectosages d'avoir provoqué la colère d'Apollon. Ils auraient alors récupéré l'or et l'auraient jeté dans le lac sacré. 

Drachme aux légendes ibériques frappé par les Volques Tectosages

Drachme aux légendes ibériques frappé par les Volques Tectosages

La folle quête du trésor

Depuis, nombreux sont les optimistes à s'être mis à la recherche du trésor, à commencer par le général romain Cépion. En 106 avant Jésus Christ, notre folle et rebelle cité toulousaine se révolte contre l'autorité romaine. C'est Cépion qui est chargé de mater la ville au cours d'une contre-attaque. Bien loin de s'en tenir à ses seules obligations militaires, il en profite pour rafler une partie du magot. Le consul n'oublie qu'un malheureux détail : l'or est toujours aussi maudit qu'au temps des Tectosages ! Il se fait voler le butin sur son chemin pour rentrer à Rome, où il est finalement condamné à mort : on l'accuse d'avoir trahi l'Empire en volant secrètement de l'or. Quant à ses filles, elles seront livrées aux bons plaisirs de l'armée #folleambiance. 

D'ailleurs depuis, dans le Sud-Ouest de la France, "un Cépion" désigne un personnage cupide, avare, malhonnête et incapable. 

La folle théorie d'une basilique sur pilotis

La folle théorie d'une basilique sur pilotis

Mais alors, ce lac ?

Quel plus bel édifice que la superbe église de Saint-Sernin pour héberger sous ses pieds un lac rempli d'or ? La légende dit que la Basilique est construite sur pilotis, justement pour héberger, en ses entrailles, ce fameux lac. Cette théorie improbable est corroborée par de nombreux (mais vieux) témoignages. A la fin du XVIII, le baron de Montégut, historien et conseiller au Parlement, affirme qu'un jour, après qu'un pavé se soit détaché de la Nef, il ait entendu un long vide, puis le bruit de la chute dans un torrent. En 1811, Etienne-Léon de Lamothe-Lagon et le curé de Saint-Sernin auraient trouvé une porte secrète et descendu "132 marches jusqu'à une vaste salle, soutenue de piliers énormes. Le milieu de cette enceinte était occupé par un grand lac dont les eaux noires, froides et silencieuses paraissaient dans un repos constant. Cependant, on entendait dans le lointain comme le murmure d'un torrent rapide" écrit-il. 

Dans les profondeurs des eaux noires, l'or d'Apollon ? 

S'il y a bel et bien un trésor, une chose est sûre : il n'est pas dans le lac sacré sous Saint-Sernin, car il n'y a pas de lac sacré sous Saint-Sernin.  Deux hypothèses pourraient expliquer le récit de 1811 : le vin de messe, ou un léger débord de la nappe phréatique suite aux travaux de la Banque voisine. Dans tous les cas, le métro est passé par là et n'a pas transpercé le moindre lac. Les courageux peuvent toujours se mettre à la recherche du trésor de Delphes ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :