Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Donner une voix à celles qui n’en n’ont plus, tel est l’objectif de la campagne menée par de nombreuses associations féministes en ce mois de novembre, avec en tête de cortège à Toulouse, la toute jeune association étudiante Les Sans Culottes.

Follement engagé.e : #JeMarcheLe24

Un constat morbide : les violences sexistes et sexuelles tuent une femme tous les trois jours.

 

Les violences domestiques sont en effet la principale cause de l’atteinte à la santé -à la fois physique et psychologique- des femmes de 16 à 44 ans, et ce devant le cancer ou les accidents de la route.

 

En moyenne entre 100 et 200 personnes meurent chaque année sous les coups de leur conjoint·e, et les femmes sont en première ligne.

 

Les crimes conjugaux représentent en effet 20% des homicides et dans plus de trois quart des cas la victime est une femme.

 

1 femme meurt donc tous les trois jours sous les coups de son conjoint.

Follement engagé.e : #JeMarcheLe24

Des violences multiples 

Si les féminicides constituent évidemment les cas les plus graves de violences faites aux femmes, l’objectif de la campagne est également de mettre en lumière et de lever le tabou sur le viol, les mutilations génitales et les pressions psychologiques subies au quotidien par les femmes : chez elles, au travail, mais également dans l'espace public. 

Follement engagé.e : #JeMarcheLe24

L’espace public comme espace de danger

 

100% des utilisatrices de transports en commun en France déclarent ainsi avoir déjà été victimes de harcèlement d’après une récente enquête de France Info.

 

Follement engagé.e : #JeMarcheLe24

Agir pour celles qui ne peuvent plus

 

À l’initiative du collectif parisien #NousToutes, les Sans Culottes ont ainsi décidé de mettre en place une marche symbolique contre les violences faites aux femmes.

 

 “On est convaincues que les violences ne sont pas une fatalité, affirme Caroline De Haas, militante féministe signataire de la tribune. On peut les faire reculer. On peut même les faire disparaître de notre société. Des millions de femmes en France sont victimes de violence. Si on descend toutes dans la rue et qu’on dit stop, on a le pouvoir, ensemble, d’arrêter ces violences.”

 

Ainsi il·elle·s vous attendent nombreux·ses le 24 novembre dans les rues de Toulouse, pour qu’enfin le silence soit levé et que les violences cessent.

Retrouvez les Sans Culottes sur leurs réseaux sociaux : 

- Sur Facebook : Les Sans Culottes 

- Sur Instagram : @sansculottes31

- Sur Twitter : @LSansCulottes

- Sur leur site internet > ici 

Follement engagé.e : #JeMarcheLe24
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :